Argus à l’étranger: Allemagne, Belgique, Suisse, Tunisie, Maroc…


Connaitre le prix de son véhicule permet de ne pas se faire avoir en cas d’achat ou de vente. Savoir calculer la valeur de sa voiture permet aussi d’anticiper une éventuelle dépréciation : les véhicules neufs se transformant vite en voitures d’occasion. Mais si on sait se débrouiller en France, l’estimation est un peu plus compliquée à l’étranger : la cote argus en Belgique n’est pas la même chose que l’équivalent de l’argus en Allemagne, et ainsi de suite. A suivre : nos conseils pour une bonne évaluation.

Belgique : trucs et astuces

Pour connaitre ce que vaut sa voiture en Belgique, il y a plusieurs sites Internet qui peuvent renseigner les conducteurs belges. Une rapide étude permet de ne pas se faire avoir sur le prix, ni de le surévalué lors de l’annonce, ce qui évitera d’attendre pour rien que le téléphone sonne.

Sur le Moniteur de l’Automobile par exemple, on peut trouver la côte officielle en quelques clics. Car à chaque véhicule correspond un prix, chacun n’ayant pas le même nombre de kilomètres, le même âge, les mêmes options, le même passif (carrosserie abimée ou non), les mêmes pièces à changer…

Il est donc important de pouvoir affiner le plus possible sa recherche. Ainsi, chaque kilomètre supplémentaire parcouru par rapport à une moyenne fixée fera descendre la valeur.


Les astuces pour vendre plus cher

Si certains points font baisser le curseur du prix, d’autres le font se relever. Ainsi, si la voiture a été réparée, si son carnet d’entretien est à jour, ce sont de bons points pour obtenir de l’acheteur un meilleur tarif.

Il suffit de se rendre sur un site où on peut acheter une voiture d’occasion, comme autoscout24 pour se rendre compte de ce qui se pratique. Il y a forcément une annonce similaire à la sienne parmi la masse. Rapidement, vous allez voir si vous vous situez dans la moyenne ou non. Le moteur de recherche est bien fait et permet de trouver rapidement un véhicule comme le sien. Vous n’êtes pas le seul particulier en Belgique à vendre votre voiture !

Sur le même sujet:les formalités pour acheter une voiture espagnole.

Se méfier des annonces des professionnels

Quand on consulte les listes d’occasions, il faut bien faire la part des choses entre celles qui sont vendues par des particuliers, et celles mises en ligne par les professionnels du secteur. Les prix demandés ne sont pas les mêmes ! La raison : en passant par un pro, on est en principe un peu plus rassuré sur l’entretien qui a été fait, même si fondamentalement cela ne veut rien dire.

C’est pour cela que quand on veut vendre sa voiture, il faut apprendre à négocier. Rares sont les acheteurs qui proposeront d’emblée le tarif demandé. Ils essaieront bien souvent de le faire descendre. A vous d’être malin et de majorer votre prix pour qu’une fois la remise concédée vous rentriez dans ce à quoi vous vous attendiez.

Peut vous intéresser si vous achetez à l’étranger : faire contrôler gratuitement vos phares en France.

Allemagne : le bon plan des occasions

Ce ne sont pas elles qui manquent quand on veut devenir l’heureux propriétaire d’une grosse cylindrée !

Il se dit fréquemment que l’Allemagne est le bon pays pour avoir une occasion de qualité, mais attention quand même à ne pas vous faire avoir par des techniques de ventes peu scrupuleuses.

Car si on compare les prix des véhicules d’occasions entre la France et l’Allemagne, à performance égale, ils sont souvent bien plus intéressants Outre-Rhin, surtout pour le haut de gamme.

Deux précautions valent mieux qu’une

Il va maintenant s’agir de payer le juste prix, et pas un euro de plus (mais on n’a rien contre les euros de moins). Passer la frontière, oui, mais pas à n’importe quel tarif. En tout cas il y aura de quoi faire une fois arrivé en Allemagne pour trouver sa perle rare : les concessionnaires regorgent de véhicules, des parcs entiers, à perte de vue.

Pour aller plus loin : gagner de l'argent 
avec sa voiture.

Il faut d’abord avoir conscience que si bonnes affaires il y a, elles ne seront pas sur tous les modèles. Vous rêviez d’une Audi à bon prix ? Et bien faites bien le tour pour trouver un écart de tarif qui vaille la peine que vous vous déplaciez.

Les meilleures affaires sont dans le très haut de gamme. La côte argus pour les véhicules allemands se trouve sur dat.de. Attention à la fraude au compteur. Ce n’est pas du cinéma, ça existe. Si vous ne parlez pas allemand, ni anglais, nous vous conseillons de passer par un professionnel plutôt que par un particulier.

A lire : Acheter sa voiture en Allemagne.



Suisse

Là encore, les grosses cylindrées annoncées  sur les sites d’annonces sont assez tentantes pour qui aime entendre un moteur rugir (de plaisir). Que l’on soit acheteur ou vendeur, il faut taper dans le mille pour réussir sa transaction, ce n’est pas un suisse que nous allons apprendre que le temps c’est de l’argent !

Sans être aussi fiable que les montres produits dans le pays, nos conseils vont quand même vous permettre d’éviter les impairs, même si la meilleure façon de ne pas se faire avoir est d’apporter son véhicule chez un pro.

Un service gratuit

En Suisse, deux sites Internet spécialisé se partage le gâteau : comparis.ch et Eurotaxglass’s. Il suffit d’entrer quelques données pour se faire une idée rapide du marché au jour J. Car celui-ci n’est pas comme le bon vin, il ne se bonifie pas avec le temps.

Ce sont des sites sur lesquels il faut s’inscrire pour pouvoir évaluer son véhicule. Tant que ça reste gratuit, on veut bien donner son adresse mail, non ? L’inscription est rapide, et le calcul de la côte tout autant. A noter : Eurotaxglass’s propose un service premium, permettant d’affiner les chiffres, pour 11 CHF et 10 minutes de votre temps. Le service fonctionne aussi pour les motos et les utilitaires.

Au Maroc

Quand on achète une voiture au Maroc ou dans un autre pays du Magreb, il est important de bien se préparer sur le prix que l’on souhaite en tirer, car la négociation est tout un art au Maroc et peut durer des heures…

moteur.ma permet d’évaluer le prix d’une voiture d’occasion sur des critères simples que sont la marque, le modèle, le carburant utilisé et l’année de mise en service. A faire avant le début des tractations pour avoir une longueur d’avance. Le site fait ses calculs en fonction de sa base de données de voitures d’occasions.

L’argus marocain, ça existe

C’est le groupe français du même nom qui est allé s’implanter sur place. ll faut dire que l’occasion est presque érige en sport nationale au Maroc grâce à la baisse des taxes sur ce genre de transactions.

Argus se lance donc dans un marché qui ne demande qu’à se développer. Reste à avoir le référentiel le plus complet possible pour s’approcher au plus près de la réalité. Pour cela, il n’y a pas 36 solutions : il faut analyser les données des ventes précédentes

Ces sujets peuvent également vous intéresser :

  1. Le salaire des stars du foot
  2. Comment devenir millionnaire

La Tunisie

L’argusautomobile.tn est un spécialiste des voitures d’occasions en Tunisie. Ses services expertisent mais sont aussi partie prenante des ventes et des achats si cela se présente.

Pour estimer correctement sa voiture, il faut entrer les données suivantes sur le site : marque, cylindrée, boire de vitesse, énergie, année, modèle. Attention : il n’est pas toujours possible de trouver le résultat espéré.

L’intérêt de faire appel à un professionnel pour l’expertise de sa voiture en Tunisie est double : se rassurer et ne pas se faire avoir, car des mauvaises affaires, sur le marché de l’occasion, il y en a aussi des tonnes ! Les réparations cachées ne sont jamais bien appréciées !

A l’étranger aussi, il est possible de trouver quelque chose qui ressemble à l’argus. Une bonne nouvelle, car il faut bien commencer sa recherche par quelque chose. Le prix étant un argument de recherche conséquent.