Blanchiment des dents: les prix (combien ça coûte?)


Pour avoir les dents blanches et un sourire parfait comme les stars, surtout quand on fume ou boit du café, il faut soit avoir beaucoup de chance, soit passer régulièrement par un blanchiment dentaire. Là encore, plusieurs techniques : le faire soi-même à la maison avec astuces de grand-mère (mais la recette miracle reste à découvrir) soit se rendre dans un institut (et pas forcément un cabinet dentaire) dont c’est le métier. On en trouve un peu partout maintenant, à Paris  avec les bars à sourire comme ailleurs, et il n’est plus nécessaire de se rendre à à Bangkok ou à Budapest pour trouver un éclaircissement dentaire pas cher. Mais est-ce efficace ? Mode d’emploi pour ne plus avoir les dents jaunes.

Est-ce que ça fonctionne vraiment ?


Nous ne sommes pas tous égaux confrontés au blanchiment. Certaines personnes vont mieux réagir que d’autres en fonction du traitement. L’idée est de gagner des teintes sur l’échelle des blancs, au moins 3 pour un résultat visible. Sachez que les médicaments peuvent accentuer le phénomène de jaunissement. Dans ce cas là, il est plus difficile de les blanchir par rapport à du café ou du tabac.

Accentuer la blancheur c’est bien, encore faut-il que cela dure dans le temps. Aucun traitement n’est éternel, et il faut recommencer à chaque fois. Au maximum, vous pourrez les garder éclatantes pendant 2 ans, la moyenne tournant plutôt autour d’un semestre. Une fois qu’on s’y est essayé, difficile de s’en passer.


Un blanchiment professionnel, qu’est-ce que c’est ?

C’est une technique visant à appliquer un produit sur l’extérieur des dents pour qu’il les pénètre et les rende blanches de l’intérieur.   En soumettant les dents à une lumière laser, le phénomène va gagner en efficacité (ouverture des pores pour un effet rapide).

On peut aussi acheter des kits complets en pharmacie pour tenter de faire la même chose chez soi. Dans ce cas là, il faut s’y coller quelques minutes pendant plusieurs jours.

Combien coute un blanchiment des dents ?


Avoir un sourire hollywoodien fait partie de ces grandes interrogations dont on cherche souvent la réponse sans toujours la trouver. Dans la même veine, nous avons aussi :

Mais le prix d’un blanchiment des dents, tout comme son efficacité, va dépendre de la façon dont on s’y prend. Blanchir ses dents de façon naturelle à domicile, en 5 minutes ou en 1 semaine n’est pas la même chose que de le faire chez un professionnel au laser. Les prix peuvent donc énormément varier.

Les fauchés pourront d’ailleurs commencer par arrêter la cigarette (c’est quand même souvent à cause du tabac) ou le café pour limiter l’apparition de nouvelles tâches, et ressembler à ces photos avant-après qu’on peut voir dans les magazines.



Les différentes techniques passées au crible

Dentifrices, laser, kits, gouttières… Il y en a pour tous les goûts. Car sans vouloir forcément ressembler à une star, on peut juste avoir envie de se trouver belle dans le miroir. Et puis, des dents d’une autre couleur que le blanc peuvent vite devenir un complexe : il n’y a qu’à voir le nombre de personnes qui sourient sans entrouvrir la bouche !

Le temps ou les modes de vie sont en cause. Pour ceux et celles que ça embarrasse, il faut prendre le taureau par les cornes, et remédier au problème, car des solutions existent, au moins pour éclaircir son râtelier.

se faire blanchir les dents

On peut donc tenter de se recolorer l’émail des dents, tendance blanche, chez un pro ou chez soi, avec un gel éclaircissant, avec ou sans lumière, selon que l’on passe par un praticien ou non. A noter : pour que le tour de magie opère, même sur une dent dévitalisée, mieux vaut avoir les dents jaunes que grises. Pour les peureux : calmez vous, ça ne fait pas mal, même si on choisi le fauteuil du dentiste.

Bon, d’accord passer 1h30 avec une gouttière ne plastique n’est pas très agréable, mais il y a pire comme torture. Et si malgré nos conseils le dentiste vous effraie toujours, vous pouvez acheter un kit pour le faire à la maison. Ca coutera moins cher, mais ça fonctionnera moins bien. On a rien sans rien. Mais dans tous les cas, laissez les miracles à Lourdes.

Des méthodes diverses et variées

Blanchiment des dents chez le dentiste ou produit pour blanchir les dents ? A chacun sa méthode et son budget, mais avant de se lancer, il faut en connaître les tenants et les aboutissants pour ne pas se faire avoir, ou se retrouver déçu par une méthode qui ne fonctionne pas, ou mal.

Ce qu’il faut commencer par intégrer, c’est qu’il s’agit d’un soin esthétique, et qu’à ce titre, la sécurité sociale n’intervient pas : pas de remboursement, même pour les plus pauvres. Même chose pour les mutuelles. Il y a toutefois une acception : si vous allez voir votre dentiste pour un détartrage (remboursé par la sécu), profitez-en pour lui demander un petit coup de roulette et de pâte blanche sur vos dents, vous ne paierez pas plus cher.

Le sourire ultra bright ne durera pas très longtemps, mais vous réconfortera quelques jours en vous regardant dans la glace.

Quel blanchiment choisir ?


Devant l’éventail des techniques proposé, c’est un véritable dilemme. S’il y en a pour tous les goûts, le résultat sera loin d’être le même, et le coût pour le porte-monnaie non plus. Notre conseil : pourquoi ne pas commencer par quelque chose de pas très cher, pour voir, et passer à l’étape supérieure, plus onéreuse si vraiment ce jaune vous gène ?

Se débrouiller tout seul comme un grand

Beaucoup de français qui rêvent de pouvoir à nouveau sourire à pleines dents choisissent l’option de tenter le coup à domicile. Il ne faut pas s’attendre à des miracles à la maison quand on se soigne soi-même, même si beaucoup de produits disponibles en supermarché promettent d’entrer au paradis des dents blanches, à commencer par le dentifrice.

Mais dans le rayon dédié, on trouve tout un tas d’idées pour arriver au graal : des gels, des stylos, des bandelettes blanchissantes et le nec plus ultra en la matière : la gouttière de blanchiment des dents thermoformée. Le nom a l’air compliqué dit comme ça, mais c’est un système assez simple d’utilisation.

Ou faire confiance à un professionnel

Mettre sa bouche entre les doigts d’autrui va faire augmenter la facture, mais pour un résultat qu’on espère meilleur que celui qui consiste à se débrouiller seul dans sa salle de bains. Mais là encore, la gamme de soins proposée est énorme, et pour s’y retrouver, il faut presque avoir fait polytechnique.

Retenons le côté sympa et branché des bars à sourire, le côté feutré, à la pointe technologique et luxueux des instituts, et le côté immaculé et médical des dentistes. Nous tenons ici les trois grandes options, qui proposent toutes la fameuse lampe de blanchiment dentaire. Reste que plus on recherchera un résultat immaculé, plus l’addition sera salée, à moins de passer par une formule discount (qui sont de plus en plus répandues d’ailleurs).

Une première idée des prix

Passons maintenant dans le concret, en listant les prix, les avantages et les inconvénients, sachant que pour un travail égal, il peut aussi y avoir des disparités entre les spécialistes. Bon, pour un dentifrice, ça n’ira pas chercher très loin, dans les 10 euros tout au plus, mais les résultats ne feront sauter personne au plafond.

Les stylos ont un effet visible immédiat, pour 20 euros de plus. Problème, à chaque brossage, il faut recommencer. Pour une gouttière, comptez 50 euros, mais la technique n’est pas des plus faciles à appliquer pour les débutants. Même chose pour les thermoformées, encore plus chères et plus fastidieuses.

prix blanchiment

Passons maintenant aux lampes et au laser chez les professionnels, dentistes ou instituts. Au minimum il faudra débourser 300 euros pour environ 6 mois de tranquillité (mais cela peut aller jusqu’à 800). Une seule séance suffit, en principe. C’est parfait pour les plus riches et les plus pressés. Attention, mal exécutée, cette technique peut représenter un certain danger, mieux vaut donc savoir à qui vous laissez votre bouche.

Comment avoir un beau sourire sans traitement


Montrer ses dents en souriant peut être stigmatisant, voire traumatisant si elles sont vraiment jaunies par les médicaments ou les excès de la vie. La première des choses à mettre en place, c’est une bonne hygiène dentaire. Se brosser les dents matin et soir, de préférence à la brosse à dents électrique, bien plus efficace, et aller chez son dentiste se faire détartrer au moins une fois par an, 2 si vous êtes sujet à un excès de tartre.

Quant au café, si vous ne pouvez vous en passer, il est bon de boire un verre d’eau tout de suite après pour éviter les effets du jaunissement. Après, certains artifices peuvent venir contrebalancer la laide couleur des dents, notamment le maquillage.

Un produit sans peroxyde

Cet agent blanchissant se retrouvait jusqu’à maintenant dans de nombreux produits. Sauf que tout le monde ne le supportait pas, raison pour laquelle les industriels se sont penchés vers des choses un peu plus naturelles mais pouvant toujours se révéler efficaces avec des séances de quelques minutes. L’important est ici de minimiser les effets secondaires possibles, voire de les faire disparaitre. Même chose pour l’email : elle est précieuse, il ne faut donc pas l’abimer.

Bars à sourire : les tarifs


Après les bars à sieste, les bars à massage, voici que fleurissent un peu partout les bars à sourire. La formule se veut avant tout une occasion de se détendre associée à une séance pour gagner des teintes de blancs.

Plusieurs prix sont proposés. Plus vous restez longtemps (jusqu’à 1 heure), et plus les dents blanchissent (en principe). Au niveau du prix, la première formule démarre à 50 euros et peut aller jusqu’au double, c’est en tout cas ce qui se pratique à Paris en ce moment.

prix bar à sourire

Comment ça marche ? On s’installe confortablement sous une lampe LED, après avoir fixé une gouttière à sa mâchoire remplie de gel. Attention : les mineurs, les femmes enceintes et ceux qui souffrent de la bouche doivent s’abstenir par précaution. Bon à savoir : il n’y a que les vraies dents qui peuvent blanchir. Pour celles qui sont dévitalisées, on ne peut rien faire. Même chose pour les couronnes et autres artifices du même acabit.

Bar à sourire : les risques

Car tout le monde n’est pas d’accord pour dire que le procédé est sans danger, et des voix s’élèvent pour crier au loup. Rappelons que le client se trouve pendant un laps de temps assez long sous une lampe UV, sans l’assistance d’un professionnel comme cela peut être le cas chez le dentiste.

Le gel, lui aussi, n’est pas sans danger, même si la dose est minime, en particulier pour celui qui va s’y essayer avec une carie ou des gencives qui saignent. Le produit contient des agents actifs, et peu dans l’absolu s’introduire là où il ne devrait pas avec d’importances conséquences sur les dents. Même si ce danger est minime, il existe.

Quant aux effets, là encore, les avis sont partagés. Si on ressort de la séance avec l’impression d’avoir les dents blanches, cela ne dure pas très longtemps, environ une semaine avant qu’elles ne recommencent à virer au jaune. De plus, après une heure sous la lampe à UV, on peut se sentir déshydraté.  A recommander donc pour ceux et celles qui ont un rendez-vous galant le soir même, ou un entretien d’embauche le lendemain matin.

A l’étranger : combien ça coute ?


Avant que cette pratique se démocratise en France, il n’était pas rare de profiter d’un petit week-end à Budapest ou d’une semaine en Thaïlande pour s’adonner à ce petit caprice esthétique. Ces deux pays ont la réputation de faire du bon travail pour une somme modique.

En Hongrie

Depuis une bonne dizaine d’années déjà, la Hongrie s’impose comme le pays européen low-cost pour faire soigner ses dents. Elle compte de nombreuses cliniques spécialisées et des cabinets dentaires qui pratiquent le blanchiment à moindre coût. Pour donner un exemple, un détartrage et un polissage sur place coûte 20 euros. Pas de quoi s’en priver, à condition de bien choisir sa clinique ou son dentiste hongrois.

Après, le blanchiment dentaire stricto sensu par par White Smile et Beyond Whitening Accelerator coute lui à peu près 150 euros. Avac le prix du billet d’avion + de l’hôtel, il ne faut pas y aller que pour ça mais profiter d’y être pour faire un petit ravalement de façade. Ou comment joindre l’utile à l’agréable pour que les tâches dues au tarte, à l’alcool, au café, au thé, au tabac, aux médicaments disparaissent… Les raisons qui font qu’on ne sourit plus trop sont nombreuses.

Prendre rendez-vous dans une clinique dentaire en Hongrie

C’est mieux de le faire avant de partir, et de planifier son rendez-vous à l’avance, afin de choisir le bon prestataire car il y a beaucoup de cliniques à Budapest, et toutes ne se valent pas. Notre conseil : en choisir une qui est récente, pour bénéficier d’un matériel neuf, et des dernières innovations.

Et vous risquez d’être surpris : les cliniques hongroises n’ont rien à envier à leurs consoeurs françaises. Blocs, salles de soins, chirurgie, scanner, 3D, implants, greffes, imagerie médicale : tout y est, même le certificat iso 9001 (pour certaines d’entre elles). De la même façon, concentrez-vous sur le coeur de la ville, allez en grande banlieue en taxi vous coutera peut-être plus cher que les soins…

Le must : choisir un hôtel qui est tout près, pour qu’il n’y est qu’une petite promenade à faire de la chambre à la clinique.

En Thaïlande

On ne l’appelle pas le pays du sourire pour rien : les thaïlandais ont les dents blanches, il n’y a qu’à regarder ses photos de vacances pour s’en rappeler. Pattaya est la grande ville du pays qui offre ce service sur mesure, à des prix défiants toute concurrence, avec les deux grandes techniques appliquées partout ailleurs dans le monde qui permettent d’accélérer le processus : le laser et la lumière bleue.

Plusieurs dentistes officient donc à Pattaya, pour un prix allant de 200 à 250 euros (le coût de la vie a progressé en flèche en Thaïlande, même si la concurrence peut faire baisser le prix). Il se dit que la lumière bleue est préférable au laser, car cette dernière technique peut finir par faire mal aux personnes qui ont les dents sensibles.

Les thaïlandais ne faisant pas dans la 1/2 mesure, un détartrage complet des dents sera associé au processus, pour le même prix. Il faut donc se prépare à passer un bon moment la bouche ouverte. Une bonne adresse à Pattaya : Dental Smile, 313/42-43 Pattaya 3rd. Road.

Bon a savoir : après un blanchiment des dents, il faut éviter d’ingurgiter des éléments solides et liquides qui risquent de les colorer, et cela pendant au moins 48 heures.

Pas cher et naturel: les aliments qui rendent les dents blanches !


Le système D fonctionne parfois mieux. Il y a dans la nature des bienfaits qui sont à la portée de tous. L’eau tout d’abord, si elle est riche en calcium. Même chose pour les oranges et le citron, même s’il faut supporter l’acidité. La vitamine C contribue à un émail de qualité. On en trouve aussi dans les kiwis.

Pomme, céleri et carotte sont aussi recommandées, car elles sont longues à manger et font saliver, et en plus elles donnent une bonne haleine (ceux qui souffrent de ce côté là se reconnaitront. Pour eux, nous conseillons la menthe et le persil en additif). Les épinards comme la laitue peuvent également offrir une protection naturelle. Moins connue : la fraise. A l’intérieur des enzymes qui permettent le blanchiment. A écraser sur sa brosse à dents, et c’est parti pour un brossage permettant de retrouver une nouvelle jeunesse !

dents blanches naturellement

Du côté des plantes, citons le laurier et la mélisse, les graines de sésame et même les graines de cardamone, largement utilisées par les indiens. Enfin, tout ce qui peut renforcer les dents à du bon, comme les produits laitiers (fromages…).

Et le remboursement ?


Terminons par la chose qui fâche. Et le mot est faible, comme la teneur du remboursement d’ailleurs. D’où l’intérêt parfois d’utiliser les fruits et les légumes cités un peu plus haut. Rappelons que pour la sécurité sociale, ces soins particuliers relèvent du confort, et ne sont donc pas remboursés.

Restent les mutuelles. Il faut avoir la bonne, puisque certaines le font sur la base d’un forfait, dès qu’il s’agit de soins dentaires non remboursés. Bien relire son contrat, ou les appeler pour en savoir plus. A se faire confirmer, donc, avec de se lancer dans des soins coûteux si on a des moyens financiers limités.

Souriez, vous n’êtes pas filmés !