Devenir Testeur: Amazon, High Tech, Smartphone, voyage (client mystère)


Plutôt que de rechercher un petit boulot au black quand on cherche à arrondir ses fins de mois, pourquoi ne pas tester des produits high tech, pour Apple, Amazon et autres géants du secteur ? Car pour se faire de l’argent à 16 ans ou trouver 1000 euros rapidement sans aller se casser les reins à l’usine ou dans un fast-food, il n’y a pas 36 solutions. Ce job fait partie des boulots en or, au même titre que devenir figurant dans un film ou de gagner de l’argent en regardant des pubs.

Un métier sympa : Testeur Amazon


Si on ne peut pas dire que le club Testeur Amazon permettent d’en faire son emploi à temps complet, c’est un bon job d’appoint à domicile qui permet de recevoir gratuitement des objets, mais pas de rémunération. Car qu’est-ce qui fait le succès de ces sites de vente en ligne ? Ce sont les commentaires des utilisateurs. Sans eux, pas de commandes.

Mais comment en avoir d’assez longs, qui donnent envie à d’autres internautes d’acheter le même produit ? Et bien en les faisant rédiger par des gens dont c’est le job. Pour cela, on leur envoie le produit, à eux de dire ce qu’ils en pensent sur le site. Positif ou négatif peu importe : il faut que l’avis soit argumenté. Pour trouver les meilleurs candidats à cette fonction, Amazon a créé un cercle privé haut de gamme : le club des testeurs.


Comment faire partie du club ?

Si tout le monde peut devenir testeur pour Amazon dans l’absolu, l’entreprise ne le propose pas à tout le monde. Pas la peine de faire les petites annonces. Seuls certains clients sont invités à le devenir, et pas des moindres : ceux qui publient régulièrement, et dont les avis mêlent qualité et utilité pour les autres. Une fois qu’un commentaire est publié, le site n’y touchera pas et ne pourra pas le modifier : l’indépendance des avis est à ce prix.

L’internaute recevra donc tous les mois une sélection de produits

Cette sélection correspondra à son profil, et qu’il peut être amené à utiliser, après les avoir sélectionné dans une liste. Ensuite, il aura 1 mois pour rédiger son commentaire. Et en plus, on reste maitre de ses opinions, en ayant tout à fait le droit de ne pas aimer un produit, à condition d’en donner les raisons. On peut être amené à donner son ressenti sur tout : du biberon au smartphone.

Ensuite, Amazon classe les utilisateurs en fonction de leurs commentaires, et plus ils sont bien placés dans la liste, plus ils reçoivent de choses gratuitement. Les utilisateurs ont donc la possibilité de voir si la personne qui a rédigé quelques lignes est jugée comme digne de confiance, son avis ayant alors beaucoup plus de poids. N’est pas expert qui veut.

Ici pour s’inscrire au Club des Testeurs d’Amazon

Les avantages d’être testeur pour Amazon

Recevoir des produits gratuitement de la part des fabricants pardis ! Machine à laver, ordinateur, mais pas d’espèces sonnantes et trébuchantes (dommage). Car une fois qu’on a dit ce qu’on en pensait, on les garde, et ils peuvent représenter une sacrée somme, surtout que parfois on les reçoit en avant-première.

Pouvoir tester avant tout le monde le nouveau smartphone vaut quand même son pesant de cacahuètes. Attention : pour se faire de l’argent, il n’est pas possible de les revendre, c’est dans la charte. Continuer à faire partie du club est à ce prix. Par contre, attendez vous à voir souvent le livreur passé, et mieux vaut avoir chez soi la place pour stocker toute cette marchandise ! Car une imprimante ça va, mais à partir d’une dizaine, bonjour les dégâts !



Testeur Apple : qui dit mieux ?


Les produits Apple fascinent toutes les tranches d’âge. Il faut dire que la marque à la pomme a su se forger une image rutilante auprès des utilisateurs de ses précieux produits (de plus en plus précieux soit dit en passant).

Bon, ne commencez pas à rêver. Apple ne vous enverra pas gratuitement un iPad, un iPhone, un Mac Book ou un iPod. Par contre, les geeks vont pouvoir (pas besoin de passer des tests de sélection) devenir beta testeur pour Apple sur les logiciels phares de la marque, notamment les versions pas encore accessibles au grand public d’iOS 9, OS X et El Capitan.

Tester ces versions qui ne sont pas encore officielles ne rapporte pas d’argent. Mais quand on aime l’informatique et la technologie, on a quand même l’impression de faire partie de cette grande évolution et d’apporter sa pierre à l’édifice, surtout qu’il n’y a rien à payer. C’est quand même un truc super valorisant de permettre d’améliorer des logiciels. Y prendre part c’est une sacrée aventure !

Comment s’inscrire ?

Simplement avec son identifiant Apple sur le Mac App Store. Ensuite il suffira de connecter ses appareils au programme pour avoir accès aux versions bêta. Tout le monde peut participer, à condition de posséder un appareil de la marque bien entendu. Le principe est de se baser sur le volontariat.

Notre conseil:

ce sont des versions bêta, donc qui peuvent générer des erreurs et des conflits, il est donc important de sauvegarder tout ce qu’on a dans son mac avant de télécharger ces nouvelles pépites. En cas de pépin, on pourra ainsi toujours revenir à sa version initiale.

Pour se désinscrire du programme et le quitter, c’est également très facile. Ensuite, tous les commentaires peuvent être envoyés via l’onglet assistant. Ajoutons également que les testeurs doivent faire preuve de la plus grande discrétion, et ne pas partager leurs observations sur des blogs en tous genres.

Testeur de jeux vidéos


Qui n’a pas rêvé un jour d’être payé pour vivre de sa passion. Et bien, certains y arrivent, en testant les nouveaux gens avant leur sortie. Et il s’agit d’un véritable métier, avec un salaire et tout et tout, à ne pas confondre avec celui de journaliste qui donne son avis.

Car même si cela peut faire sourire, c’est un maillon de la chaîne (au bout de celle-ci, après de longs mois et de nombreuses étapes) qui est indispensable pour tout nouveau lancement. Car il faut s’assurer qu’il n’y ait aucun bug, au risque de mécontenter tous les nouveaux acheteurs !

Ce métier consiste donc à opérer tous les contrôles nécessaires pour s’assurer de la qualité parfaite du produit par rapport aux attentes des joueurs. Si tel n’est pas le cas, le jeu pourrait faire un flop commercialement parlant, et c’est un secteur ou les choses vont très vite, dans un sens comme dans l’autre. Le testeur aura donc tout un tas de paramètres à évaluer pour que les erreurs soient corrigées et les améliorations apportées.

Comment y arriver ?

D’abord, il faut être un joueur régulier, et même compulsif, pour pouvoir aller directement à l’essentiel et mettre le doigt sur les imperfections. C’est un secteur où l’expérience est appréciée, mais si on joue depuis ses 10 ans, à 25 ans, on a déjà 15 ans de jeu derrière soi ! 

Etre jeune et d’ailleurs plutôt un avantage. Quels sont les secteurs professionnels qui peuvent en dire autant ? Il n’y a donc pas vraiment de profil particulier, sauf celui de faire cela avec sérieux et y consacrer du temps ! Il faut donc s’imposer une certaine discipline de travail ce qui n’est pas toujours facile quand on bosse de la maison. Car ce n’est pas un métier qui doit se faire à la légère.

Par contre, il est rare de trouver un emploi fixe et de ne travailler que pour une seule entreprise

Mais ce ne sont pas les studios qui manquent, donc, en principe, si on est bon, il y a du boulot. On peut se former sur le tas ou suivre un cursus particulier. Ceux et celles qui veulent mettre toutes les chances de leur côté pour se faire recruter et passer un diplôme peuvent s’orienter vers un BTS design graphique ou vers un DUT informatique.

De toute façon il arrivera un moment où il faudra avoir le bagage nécessaire pour se spécialiser dans un secteur précis. Toutefois, il n’est pas nécessaire d’avoir un haut niveau d’étude pour faire ce métier.

Si le métier est intéressant, le salaire d’un testeur de jeux vidéos lui ne fait pas rêver : le SMIC ou un peu plus quand on débute. Après, c’est l’expérience et la qualité du testeur qui fera le reste, comme dans tous les métiers.

Différents types de testeurs

Il est bon de noter qu’il existe plusieurs spécialités, car bêta veut tout et rien dire à la fois. On peut être un joueur bêta, c’est à dire pouvoir jouer avant les autres pour éventuellement permettre de faire les derniers réglages. A conseiller aux fans qui veulent une opportunité d’être les premiers pour faire baver les copains.

En principe, cette étape là n’est pas payer car chacun y trouve son compte. Si les tests ont lieu chez l’éditeur, il arrive de recevoir une petite rémunération ou des bons d’achats. Pour trouver les bons plans, allez sur le site d’un éditeur connu, et chercher la page réservée aux tests. Il y en a souvent une.

Ce qui est payé, en revanche, c’est tout ce qui touche au développement. C’est un métier à plein temps, avec tout un tas de formulaires techniques à remplir pour montrer qu’on a bien fait son job.

Testeur de voyage


Devenir client mystère pour une agence de voyage fait partie des métiers de rêves dont on parle souvent, mais on en voit rarement la couleur tant ces postes sont précieux car ils permettent de partir en vacances sans dépenser un sou, même dans les hôtels de luxe.

Car cela fait partie du boulot : tester les restaurants, aller dormir dans les chambres d’hôtels, faire les activités, le tout comme le ferait un vrai client. Attention : ce ne sont pas toujours (même rarement) des voyages de tout repos et on peut être amené à faire des choses que l’on déteste.

testeur de voyages

Il existe des testeurs de voyages qui sont payés pour le faire, et d’autres à qui on offre le séjour. Sur certains sites de tours-opérateurs, on trouve parfois des offres en ce sens, mais il faut y être au bon moment car elles sont prises d’assaut ! Pour travailler pour un tout-opérateur, il faudra être recruté. Il y a beaucoup de candidats, un peu comme pour écrire des guides de voyages, et peu de postes, donc les places sont chères.

Le métier de client mystère voyages

En quoi cela consiste t’il ? Il faut jouer au client, et savoir cacher sa véritable fonction aux hôtes visités. La mission sera alors de vérifier si la qualité est en adéquation avec ce qui est annoncé. On ne vous accueillera donc pas avec le tapis rouge car personne sur place n’est censé savoir qui vous êtes vraiment et pourquoi vous êtes là.

Une fois l’enquête terminée, l’enquêteur entrera dans une phase de rédaction, pour faire un compte rendu complet à son employeur. Mieux vaut éviter les fautes et être capable de prendre de belles photos pour étayer son dossier.

C’est un métier contraignant, qui implique de beaucoup voyager, à ne pas conseiller à ceux qui ont femme et enfants, car on est rarement à la maison et on ne peut pas emmener sa petite famille avec soi sauf circonstances exceptionnelles.

Les entreprises qui embauchent dans le secteur sont celles des coffrets cadeaux, des instituts de sondages et d’enquêtes, les agences de voyages, bien sur, certaines chaînes hôtelières et les tour-opérateurs. Même s’il n’y a pas d’annonce, vous ne risquez rien à envoyer votre CV. On a parfois de belles surprises avec une candidature spontanée.

Travailler pour une entreprise comme client mystère

Les chaînes de magasins les utilisent pour aller vérifier sur place que tout se passe bien dans les succursales : propreté, respect des horaires, accueil des clients… En principe, celui-ci a une grille à remplir en se rendant sur les lieux, il faut donc avoir une bonne mémoire car impossible de sortir son stylo pour tout noter sur place.

Car les enquêtes de satisfactions sont très pointues. Il faut être observateur, être équitable dans son jugement et savoir faire la part des choses. Au niveau du salaire, c’est une rémunération à chaque lieu audité, plus le remboursement des notes de frais. Des primes et indemnités diverses peuvent venir s’y ajouter.

Attention : c’est un vrai travail !

Et qui demande de la discrétion ! Si on vous envoie à l’autre bout du monde pour tester un 4 étoiles, vous ne devez pas prendre cela comme des vacances, mais comme une mission. Si vous ne faites pas la part des choses, vous ne durerez pas longtemps dans le métier, même s’il est parfois bon de joindre l’utile à l’agréable.

Et quand les clients mystères se déplacent, ils ont beaucoup de travail, ce qui ne leur laisse pas beaucoup de temps sur place pour les loisirs. Les clients sont intransigeants sur la qualité des enquêtes, donc si le travail est bâclé ou médiocre, vous vous rapprocherez de la porte.

Tester des produits High Tech

Boulanger embauche des testeurs officiels : le saviez-vous ? Il faut que les personnes qui postulent soient passionnées dans les domaines de l’enseigne, et plus particulièrement sur tout ce qui touche au son, à l’image et à l’informatique. Cette passion doit s’accompagner d’une curiosité pour les nouveautés.

Le principe est un peu le même que pour Amazon, puisque les testeurs Boulanger reçoivent une sélection de produits chez eux. Après, il faut en parler sur les réseaux sociaux, en réalisant des vidéos et les diffuser. Attention : cette offre était valable il y a 5 ans, veuillez vérifier si elle a été reconduite.

Les tests, en plus d’être rémunérateurs peuvent être ludiques, et faire passer du bon temps à ceux qui les font. Devenir testeur est une chance, mais c’est aussi une responsabilité.