Le VRAI Prix d’un Jet Privé: Tarifs Neuf, Occasion & Location


Acheter un jet privé neuf ou d’occasion, c’est pouvoir aller où on veut quand on veut. Mais il va falloir avoir le salaire de Cristiano Ronaldo ou quelque chose qui s’en approche pour devenir le roi des airs et montrer à tous qu’on a réussi dans la vie. Car le tarif d’un voyage en avion privé va en refroidir plus d’un avant de sortir sa CB pour la réservation, même en formule low cost. Et si malgré tout vous vous laissez tenter, sachez que les vols les plus populaires en jet privé sont de Paris vers : New York, Los Angeles, Bangkok, Dubai, Ibiza, Marrakech, Nice… Et qu’il n’y a rien de plus chic pour se rendre à Dubai.

Combien coute un jet privé neuf ?


Adolescent, nous n’avons qu’une question en tête: combien coute le BSR ? Une fois adulte, nous avons d’autres préoccupations, un peu plus hautes dans l’échelle des valeurs financières. Qui n’a pas rêvé devant une annonce de jet privé à vendre ?

Mais qu’on se le dise, nous sommes ici très éloigné du prix d’un Paris-New York ou d’un Paris-Bangkok en classe affaire. Ainsi, pour un Gulfstream G550 rutilant il faudra débourser la modique somme de 50 millions de dollars. Et encore, il s’agit ici d’un milieu de gamme.


Si vous ne les avez pas en poche

Pas de panique : il est aussi possible de s’acheter un avion d’occasion. Sa valeur dépendra en partie de ses heures de vol. Ainsi, pour 3 millions USD, on peut se payer un LearJet 45 ayant volé 4500 heures. Il y a même des occasions à moins d’1/2 million de dollars, mais là il faut se préparer à voler dans un coucou ayant déjà écumé les mers du globe depuis pas mal d’années.

Combien coute l’entretien ?

Car il ne suffit pas d’avoir de quoi acheter, il faut aussi avoir les moyens d’entretenir son bel oiseau. Et là, c’est le moment de sortir sa calculette, car les dépenses ont tendances à s’additionner dangereusement. La règle est simple : plus vous allez voler, et plus votre avion vous coûtera cher en carburant et en frais d’entretien.

A chaque atterrissage, il faut s’acquitter des taxes d’aéroport et des frais d’assistance aéroportuaire. Mais même au sol, le jet coûte de l’argent, parking géant oblige, ou hangar (équivalent d’un box pour les voitures) pour les plus fortunés.

Certains frais pas toujours prévues peuvent venir alourdir l’addition, comme le dégivrage de l’appareil l’hiver. Pour avoir une idée, il se dit que voler 200 heures par an dans un avion personnel de taille modeste revient à 600 000 euros.

Si vous trouvez que tout cela fait un peu cher, mais que vous refusez de renoncer à ce petit plaisir, il y a des solutions pour alléger la note. Il faut louer son bébé. Et pour n’avoir à s’occuper de rien, le mieux est de passer par une société de management dont c’est le métier. Elle va s’occuper de trouver les clients, d’embaucher les pilotes, de la sécurité, de la facturation…



Une alternative intéressante : la propriété partagée

C’était à la mode dans les années 70 pour les appartements au ski. On achète à plusieurs et chaque propriétaire peut se servir du bien tant de semaines dans l’année. Et bien c’est pareil pour les jets privés quand on n’est pas très riche.

La formule marche d’autant mieux qu’il est très difficile de faire un crédit pour s’acheter un avion. Avantage de la formule : les coûts sont partagés entre tous. Reste qu’on peut se demander s’il ne vaut pas mieux louer au trajet, même en devant payer le retour à vide (empty legs flights).

Les modèles de jets connus


Ils sont de plus en plus nombreux à faire fantasmer les super riches, Cessna étant la marque la plus populaire dans le monde.

510 Mustang

Voici un jet que tout le monde veut, de part sa légèreté, son rendement et son rapport qualité / prix. en plus, il a un super design, ce qui ne gâche rien. Il est conçu pour transporter 4 passagers, qui devront se répartir dans une cabine très confortable faisant presque 3 m de long. Cuir, moquette, tout est fait pour voyager luxueusement.

  • Prix neuf : 4 millions de $.
  • Coût d’une heure de vol : 1500 €.
  • Prix pour un Genève – St Tropez : 3300 euros.

C550 Citation

Il fut l’un des précurseurs et est utilisé pour voyager partout en Europe (trajets moyen-courrier). Son gros avantages est de pouvoir aussi se poser sur les petits aéroports. Côté taille, 7 personnes et leurs bagages peuvent prendre place à son bord.

  • Prix neuf : 5,8 millions de $.
  • Coût d’une heure de vol : 2100 €.
  • Prix pour un Londres – Ibiza dans sa version Citation Bravo : 14000 euros.

C525 Citation

Il a la réputation d’être ultra confortable pour sa taille, et fait le bonheur des riches hommes d’affaires depuis les années 60. 6 personnes peuvent s’y installer confortablement sur des fauteuils qui pivotent !

  • Prix neuf : 6 millions de $.
  • Coût d’une heure de vol : 2200 €.
  • Prix pour un Lisbonne – Séville : 4700 euros.

Diamond Aviation (D-Jet)

Voici un avion moderne et très léger construit par la société Diamond Aircraft. Il est parfait pour voler de 1 à 3 h, en Europe ou à l’intérieur des Etats-Unis et reste particulièrement économique à l’entretien. Petit, il embarque 3 personnes dans d’excellentes conditions.

  • Prix neuf : 7,4 millions de $.
  • Coût d’une heure de vol : 2000 €.

Eclipse 500, le VLJ pas cher

Quand le luxe (fauteuils club en cuir) et l’économie (consomme peu d’essence par rapport aux modèles concurrents) font bon ménage, à condition de ne pas être plus de 4 ! Rappelons quand même que ce modèle faisait partie des premiers jets privés

  • Prix neuf : 3,5 millions de $.
  • Coût d’une heure de vol : 2500 €.

Embraer Phenom

Une fois n’est pas coutume, pilotes et passagers sont sur la même longueur d’ondes : facile à conduire et agréable d’y être conduit. L’avion consomme peu, il est design (c’est BMW qui s’est occupé de l’intérieur), élégant, avec de la place dans ses soutes. 4 passagers y seront assit très confortablement. Parfait si vous avez 2000 kms ou moins à parcourir.

  • Prix neuf : 3,6 millions de $.
  • Coût d’une heure de vol : 1900 €.
  • Prix pour un Majorque – Ibiza en Embraer Phenom 300 pour 7 personnes   : 3200 euros.

Falcon

Un des atouts de Dassault, connu pour sa rapidité. On a arrêté de produire le Falcon 10 en 1989, remplacé maintenant par le Falcon 100. Les 8 passagers qui s’y assiéront auront beaucoup de place, puisqu’il y a même un salon pour 4 personnes à l’arrière de l’appareil.

  • Prix neuf : 10 millions de $.
  • Coût d’une heure de vol : 4200 €.
  • Prix pour un Cannes – Mandelieu pour 14 personnes dans un Falcon 900 : 28000 euros.

Beechjet

6 sièges pour voyager en long ou en moyen courrier. L’avion est utilisé aussi bien par le monde des affaires, pour se rendre à des rendez-vous ou par des particuliers pour aller en vacances par exemple.

  • Prix neuf : 7,4 millions de $.
  • Coût d’une heure de vol : 2700 €.

Les jets privés des présidents de la République Française


Nos présidents, quel que soit leur bord politique, ne se déplacent pas avec le commun des mortels, pour des raisons pratiques mais aussi de sécurité. On peut ainsi spécialement leur aménager un avion qui ne sera pas en retard lors des déplacements en urgence ou pour l’invitation d’un chef d’état.

Depuis 2010, c’est un Airbus A330 qui sert d’avion présidentiel, mais il n’est pas seul. Il y a aussi des Falcon, qui prennent le relai si la piste est trop petite pour accueillir le gros morceau qu’est l’A330.

De plus, le président n’est pas le seul à avoir ce privilège : 1er ministre et ministres peuvent aussi être amenés à s’en servir (pas pour aller voir un match de foot, mais bien pour des déplacements urgents ou diplomatiques, hein ?). On parlera alors de flotte présidentielle.

Mais chaque président, sous les différents mandats de la 5ème république a eu sa préférence

Ainsi, François Mitterrand voyageait en Concorde. Même chose pour Pompidou, qui fut le premier à l’utiliser. Il faut dire que ça en jetais pas mal lors de l’atterrissage dans un pays ami. A l’intérieur du Concorde, on trouvait des chambres et un bureau.

Jacques Chirac et son meilleur ennemi, Lionel Jospin, voyageaient eux en Airbus A319 d’où il était possible de téléphoner, avec son magnifique cabinet de toilette privé. Les 2 Airbus A319 ont été revendus depuis.

Sous Nicolas Sarkozy, deux Falcon 7X sont venus rejoindre la flotte présidentielle (Pourquoi 2 ? Si l’un est en panne, il y en a toujours un autre), ainsi qu’un A330 pour faire comme Air Force One. Celui-ci est luxueusement aménagé, il faut dire qu’il représente la France !

Une grande chambre avec salle de bain et dressing pour le président, un bureau, un salon, une cuisine, une salle de réunion, bref une véritable maison volante, équipée même d’un centre médical pour les interventions urgentes.

Les stars du football ont leur propres avions


Cela fait les choux gras de la presse people qui se fait un plaisir de nous faire saliver en nous détaillant la vie extraordinaire de ceux qui poussent le ballon rond. Messi, Neymar, Benzema, Renaldo… Toutes les stars de la planète foot se doivent de faire des photos à l’intérieur de leur jet, abreuvant les réseaux sociaux des mêmes clichés aux sourires béats (ou bêtas).

Cristiano Ronaldo

Il n’est pas le dernier à parader, surtout depuis qu’il est champion d’Europe avec l’équipe du Portugal. Il paraitrait que son jet vaut 19 millions d’euros. Une peccadille pour notre star du ballon rond qui ne fait même pas bouger son brushing d’un pouce au moment de sortir le carnet de chèques. Car la vedette est coutumière du fait, lui qui a déjà une collection de voitures à faire pâlir de jalousie un patron du CAC40.

En tout cas, on ne peut pas dire que le portugais n’aille pas au bout des choses, il n’a pas choisi le plus petit jet privé du marché, loin de là. C’est pour un Gulfstream G200 et sa cuisine équipée qu’il a craqué. A bord, en plus de sa personne, il peu embarquer 9 amis. De quoi fêter les troisièmes mi-temps comme il se doit, et aller passer ses week-ends avec ses copains marocains.


Notre dossier: le salaire de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi


Neymar

Le brésilien est la nouvelle star que le petit monde du foot attendait. Il faut dire qu’on commençait à se lasser des deux noms qui reviennent sans cesse : Messi et Ronaldo.

Cependant Neymar a vu moins grand que la star portugaise. Cela serait-il parce qu’il est plus jeune ou parce qu’il est moins bien payé par le barça ? On parle ici en effet d’un petit joujou qui ne vaut « que » 8 millions d’euros.

Seulement, l’achat de ce jet privé fait un peu tache d’huile quand on sait que la vedette brésilienne a des soucis avec les impôts dans son pays pour des histoires de droit à l’image. Mais cela ne semble pas l’affecter, et il s’est fait plaisir avec son Cessna Citation 680 pouvant embarquer 12 personnes pour aller faire la fête de part le monde à près de 900 km/h.

Un vol en jet privé, maintenant simple comme Uber ?


Ceux qui ne peuvent faire les mêmes folies peuvent tout de même opter pour la location, qui permet de se prendre pour une star sans en être une. D’autant plus que Uber a fait des adeptes, et qu’une compagnie joue la carte des prix cassés. Il s’agit de « Le Jet ».

Pour l’instant, il n’y a qu’une vingtaine de vols de ce type proposés chaque semaine, mais succès oblige, il sera bientôt possible de rejoindre les Etats-Unis en jet privé depuis la somme pour une somme bien plus basse.

Car ne pas voyager sur des vols commerciaux, c’est d’abord éviter les grèves à répétition de certaines compagnies (non non je ne pointe personne du doigt) et ainsi ne pas rester sur le carreau quand il s’agit de partir en vacances ou de participer à une réunion importante.

Combien ça coûte ?

On parle ici d’un vol jusqu’à Londres à moins de 300 euros par personne. En fait ce n’est pas la destination qui fait le prix, mais le temps passé à voler. Plus c’est long, plus c’est… Cher ! Mais ce service haut de gamme en vaut le cout. Bientôt, tout le monde pourra voler en jet privé, et c’est encore une sacrée révolution à venir dans le monde des transports qui devrait mettre à mal les premières classes des compagnies aériennes qui en ont bien profitées jusque là.

voler en jet

Mis le vol régulier de luxe n’est pas encore pour demain, et il reste difficile de s’organiser longtemps à l’avance pour bénéficier de ces super tarifs. La compagnie, elle, joue sur le fait de ne pas repartir à vide, d’avoir un avion en vol le maximum du temps, ce qui lui permet de proposer des billets moins cher. Pour l’instant, la star de la compagnie reste le trajet entre Ibiza et Palma de Majorque.

Cojetage : le jet privé low cost

Nous sommes ici en plein dans la nouvelle économie car tout comme il est maintenant possible de partager sa voiture pour se rendre d’un point A à un point B, on peut le faire avec son jet et partager un drink à 10000 pieds d’altitude avec un parfait inconnu.

Pour réserver, comme sur blablacar, une simple appli suffit. Comment ça fonctionne? Simple. Vous avez un jet et vous rechercher à limiter les frais ? Il suffit d’entrer les détails de son vol et de « mettre en vente » ses places disponibles. Après tout, pourquoi voler avec des places vides alors qu’il y a des personnes que cela intéresse de les remplir. Pour ceux qui veulent vraiment se faire plaisir, il est même possible de privatiser le jet.

Le fait de réserver en ligne permet de casser les prix. Mais cela ne veut pas dire que le luxe est laissé de côté. De quoi donner des envies d’y revenir, encore et encore, jusqu’à plus soif.

Qu’est ce qu’un vol à vide ?


Vous devez retenir qu’il va vous permettre de payer un billet d’avion moins cher. Pour faire simple, il faut savoir que les avions privés qui font un voyage aller pour lequel des gens ont payé revient souvent sans personne. C’est un peu comme le taxi qu’on commanderait pour l’aéroport et qui aurait la flemme d’attendre des heures à Charles de Gaulle que son tour vienne.

Résultat : certaines compagnies mettent en vol ses places « à vide » à un prix défiant toute concurrence. Il est même possible de négocier. En effet, les compagnies sont prêtes à tout ou presque pour ne pas perdre trop d’argent. 75% de ristourne n’est pas impossible. Et il n’est pas rare de trouver des billets en jet privé moins cher que des premières..

Louer ou acheter ?


C’est donc la question finale à se poser quand on est intéressé par la chose. En cas d’achat, comme pour les voitures, il faut savoir que le neuf se déprécie très vite. Pas étonnant donc que ce soit l’occasion qui tienne la corde.

Un jet qui a 10 ans ne vaut plus grand chose. Chaque année, il faut donc tenir compte de la dépréciation de son bien en plus de la somme de tous les coûts fixes et des frais d’exploitation (salaires des pilotes et de l’équipage).

Tout va dépendre à quel rythme l’avion va être utilisé. Si l’utilisation n’est pas fréquente, c’est certain : il vaut mieux louer. Le curseur est placé à environ 450 heures de vol par an.