Le salaire de Lionel Messi et de Cristiano Ronaldo : les joueurs les mieux payé au monde !


Foot et argent font bon ménage, et pour Ronaldo et Messi, c’est même le jackpot assuré. Car la rivalité entre ces deux héros du ballon rond  n’est pas que sur le terrain. En dehors, ils jouent aussi à qui sera le joueur le mieux payé au monde. Et les journalistes font monter la sauce, écrivant dans des articles pas toujours de bon goût combien gagnent nos stars par an, par heure et même par seconde ! Autant dire que pour un smicard français qui pointe à l’usine depuis 20 ans, ce genre de salaire annuel ressemble à de la science-fiction. Mais ne leur jetons pas la pierre. S’ils touchent autant, c’est qu’ils rapportent encore plus à leur club.

Léo Messi


Sortez vos calculettes. Car pour l’argentin, il y a ce que lui rapporte son contrat à Barcelone, mais pas que. Les sponsors viennent doubler, voire tripler la mise. Mais le club espagnol sait choyer sa vedette, arrivée au barça l’année du millénaire. Et Lionel Messi le lui rend bien, avec 4 ballons d’or et des titres de champion à la pelle. Résultat, un salaire qui augmente à chaque nouvelle négociation de prolongement.

Le contrat actuel va jusqu’en 2018, et pour cela, c’est 20 millions d’euros par an. On ose même pas imaginer ce que donnera le prochain. Je vois déjà les sceptiques dire qu’il paiera beaucoup d’impôts là dessus. C’est vrai, il est le contribuable espagnol qui paie le plus. Sauf que ce salaire là est net d’impôts.

Pour ceux qui aiment les calculs, une telle somme, c’est presque soixante mille euros par jour, dimanche compris. Par seconde, c’est 68 centimes, même quand il dort ou quand il va aux toilettes… Le pauvre homme n’est pas près de pointer aux Restos du Coeur.


Des sponsors généreux

Mais être le sportif le plus célèbre de la planète, c’est aussi être une formidable image pour les publicitaires. Et malgré un style pas toujours de bon goût, Messi reste très fort à ce jeu là. Les sponsors sont nombreux à se servir de lui dans leurs campagnes publicitaires : compagnie aérienne, boisson gazeuse, jeu vidéo, couturier de luxe… Tout cela lui rapporte à peu près chaque année le même pactole que ce que l’argentin touche en club.

Sa clause libératoire

Malgré son salaire mensuel, le joueur continu d’attirer la convoitise des clubs les plus riches. Pour freiner les initiatives et faire la culbute au cas où, le FC Barcelone a fixé sa clause libératoire à 250 millions. Le droit de s’en aller coûtera donc très cher, mais à l’impossible nul n’est tenu, et le PSG en France ou Manchester City en Angleterre ont les moyens de leurs ambitions. Et puis, à mettre en perspective avec le milliard nécessaire pour s’offrir Ronaldo, c’est peanuts, non ?

Vidéo: les voitures de Lionel Messi

Cristiano Ronaldo


Le salaire annuel de Cristiano Ronaldo (CR7) au Real Madrid, ni sa clause de départ n’a rien à envier à celui de Messi. Car le portugais est devenu une marque à lui tout seul, et contrairement à l’argentin, il est plutôt beau gosse.

CR7 gagne au réal presque autant que Léo : 17 millions, auquel s’ajoute 3 millions en fonction des résultats. Sur ce sujet là, c’est donc match nul entre les deux champions. Mais là où il reste le vainqueur toutes catégories, c’est au niveau des sponsors. Il gagne deux fois plus en étant mannequin qu’un jouant au foot. Et il sait s’occuper de son image, et la faire fructifier.

Rappelons que contractuellement, sa clause de départ est fixé à 1 milliard. Mais en période de solde, on devrait pouvoir se payer Ronaldo pour 400 millions…

Vidéo: les voitures de Cristiano Ronaldo

Les autres footballeurs les mieux payés au monde


Derrière ces deux gens, on trouve quelques autres footballeurs pour qui les affaires marchent bien.

salaires foot

Le top 10 des plus gros salaires du foot : Neymar vient compléter le podium, suivi de près par un autre brésilien du PSG, Thiago Silva. Derrière, on trouve un jour du championnat anglais, Van Persie, un madrilène, Bale, puis l’inévitable Rooney. Enfin, viennent compléter le top 10 des footeux les mieux payés au monde Zlatan, Aguero et Lewandowski avec 9 millions par an.

En définitive, le match entre Ronaldo et Messi est très serré. Reste que le premier à 3 ans de plus que le second. Avantage donc à Léo, qui devrait prendre les devants en 2018. Si vous voulez devenir millionnaire et paradez dans le monde avec votre carte black, vous savez ce qui vous reste à faire